Fin de désendettement pour Alstom

Le groupe Alstom a annoncé que sa démarche de désendettement était quasiment terminée et qu’il allait donc pouvoir se consacrer totalement à la mise en place de contrats bénéfiques basés sur des prises de commandes record pour les années à venir. Le groupe français s’était récemment distingué par sa volonté de vouloir recentrer son activité sur le transport après avoir vendu son activité liée à l’énergie à General Electric. Le groupe Alstom a indiqué avoir réalisé pour le premier trimestre de cette année un chiffre d’affaires de 6,8 milliards d’euros avec une croissance organique qui s’est élevée à 7%. Concernant ses prévisions d’ici 2020, l’entreprise estime que sa croissance organique sera de l’ordre de 5% par an, notamment grâce à la mise en place de très gros contrats de plusieurs dizaines de milliards d’euros en Inde à travers la construction de locomotives.

Des prévisions intéressantes

Rappelons que Alstom a déjà enregistré pour l’année 2014-2015 un niveau de contrats s’élevant à plus de 10 milliards d’euros, notamment grâce aux chemins de fer sud-africains. Les pays émergeants constituent donc une aubaine pour le constructeur français qui compte bien profiter du dynamisme économique de ces pays-là. Le prochain gros contrat que devrait réaliser l’entreprise concerne la construction d’un métro à la Mecque ainsi que la mise en place du TGV aux États-Unis. Si le groupe devait remporter ces deux supers contrats, alors il est certain que sa valorisation boursière exploserait littéralement à la hausse. Avec une croissance organique prévue à 5% par an jusqu’à 2020, il est en tout cas fortement probable que l’entreprise ait encore de beaux jours devant elle. Acheter des titres Alstom semble donc une opération profitable sur le long terme, à condition de mettre en place un certain nombre de stratégies pour diversifier vos investissements en bourse, comme le ferait n’importe quel investisseur qui voudrait devenir trader de manière profitable.